Sampéré … et sans reproches ?

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

Sampéré … et sans reproches ?

 

Il aura fallu un énième coup d’éclat de Christine SAMPERE (elle s'est abstenue dans le  vote du budget 2011) pour qu’enfin Marc VUILLEMOT prenne une décision claire et nette : lui enlever sa délégation des affaires scolaires.

 

Il aura aussi fallu attendre trois ans !

 

Depuis le début du mandat, Mme Sampéré brille par ses prises de position à contre courant, mais pas seulement : elle a mis dans l’embarras le Maire dès le début du mandat par sa volonté d’embaucher à tous prix, de titulariser à tout va (notamment les animateurs vacataires de la Caisse des Ecoles), bousculant même l'équilibre des services en s'immisçant un peu trop dans l'action menée par les fonctionnaires.

Vuillemot et son cabinet (et en particulier son ex chef de cabinet, qui a elle aussi quitté le navire …) savaient tout cela mais ont toujours privilégié la voie du compromis, pour ne pas dire de la compromission, quitte à « discrètement » reprendre la main, notamment à la Caisse des Ecoles où il mènera chaque réunion de cet établissement public en lieu et place de Mme Sampéré, pourtant présidente déléguée, mais aux prises de positions trop incontrôlables.

 

Une question se pose d’ailleurs : quid du rôle de Mme Sampéré à la Caisse des Ecoles, garde t’elle son rôle de vice présidente déléguée ?

 

La majorité socialo communiste se fissure au grand jour. Elle se nécrose de l’intérieur. Voilà qui promet une chaude seconde partie de mandat…

 

Publié dans L'ACTU SEYNOISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article