LES VRAIS TARIFS DU PARKING MARTINI

Publié le par ARTHUR PAECHT

NM-315565

Fidèle à son habitude, Marc Vuillemot organise, la veille du Conseil Municipal, une conférence de presse sur le sujet « chaud » objet de délibération.

C’était le cas de la révision des tarifs du Parking Martini.

C’est limite d’un point de vue juridique de faire publicité pour des tarifs non encore adoptés, et vue l’ambiance dans la majorité municipale, il n’est jamais acquis que les délibérations soient facilement adoptées !


 

Qu'apprend t’on  dans l’article de Var Matin ?

 

La première heure de stationnement coûtera 1 euro (au lieu d’1,10 € ) et la deuxième heure est gratuite. Formidable. Quelle économie extraordinaire, rapportée aux 3,7 millions d’euros que la Ville (et donc ses contribuables, nos feuilles d’impôts en témoignent) ont dû rembourser à Q Park après dénonciation du contrat qui nous liait…  Croyez moi, ni l’usager, ni le contribuable ne sortent gagnants de cette affaire…

 

Des nouvelles formules d’abonnement sont également prévues. Les parents d’élèves des écoles proches paieront 15 € par mois pour pouvoir stationner quelques minutes, le temps de déposer leur enfant…. Sous mon mandat, j’avais proposé, avec accord du délégataire… 10 € par an !!! Faites vos comptes.

 

Ce n’est pas tout : elles sont loin les annonces de construction rapide d’un parking aux Esplageolles. Vuillemot aime les friches, les verrues aux entrées de ville … cela lui rappelle si bien celle des anciens chantiers ; celle ci restera jusqu’en 2014 (au mieux….on en reparlera aux prochaines municipales) prétextant que le budget d’investissement est mobilisé sur la réhabilitation du quartier Berthe…

 

Tous les services municipaux souffrent du manque de budget de fonctionnement. Tous, sauf celui de la Communication. Pour faire croire aux électeurs  que les affaires seynoises avancent, pour garder la face malgré un immobilisme flagrant, faire du bruit pour pas grand chose,  tout cela  a un coût. Le coût des contre vérités…

Publié dans L'ACTU SEYNOISE

Commenter cet article