Revue de Presse: La Seyne Imbroglio au centre loisirs Jean-Zay

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

 

revue presse

 

 Les délégués CGT du personnel, Nasser Halhal et Antoine Sabatier, défendent le principe d'un service public dans le quartier Berthe, à l'identique des autres centres dans les autres quartiers de la ville.  

Les délégués syndicaux n'en démordent pas. Avec le changement d'organisation à la tête du centre de loisirs de proximité Jean-Zay, la mairie aurait « dénigré le dialogue social » et procédé à « un mauvais coup ». (1)


L'incompréhension préside à la colère. Quelles sont les raisons qui motivent la mairie à pousser dehors l'équipe en place et à « passer le bébé » à deux associations, la MAEFE et le Foyer Wallon, dont les compétences d'ailleurs ne sont pas remises en cause ?


Actuellement, le centre du quartier Berthe est géré par la Caisse des écoles, un organisme paramunicipal.


Une centaine d'enfants sont accueillis chaque jour, avant ou après l'école, pour les repas de midi et pendant les vacances scolaires.


Transfert le 15 avril


L'alerte a été donnée par l'équipe en place, après la tenue de plusieurs réunions de concertation organisées en mairie, mais sans la présence des représentants du personnel. « Cette consultation était tronquée dès le départ, vu que la décision était déjà prise », regrette Antoine Sabatier, secrétaire général CGT territoriaux. « Nous avons fait une demande pour qu'un comité technique paritaire se tienne à ce sujet. » Mais le transfert serait effectif dès la mi-avril.


Animateurs reclassés


Les 12 animateurs vacataires, actuellement en poste, seraient invités à postuler auprès des deux associations, qui vont gérer dorénavant le centre de loisirs. « Mais il est inutile de leur faire passer un entretien d'embauche », estime Nasser Halhal, le secrétaire adjoint du syndicat. « S'ils sont employés, souvent depuis plusieurs années, c'est qu'ils sont compétents. » Les salariés subiraient au passage une baisse de salaire de 150 euros mensuels.


Quant aux parents des enfants, ils n'ont pas été prévenus. Si ce n'est ce matin par une distribution de tracts du syndicat devant le centre Jean-Zay.


1. Contactée hier, la mairie a prévu une rencontre de presse aujourd'hui sur le sujet.


(source var matin Publié le mercredi 01 avril 2009 à 01H00)

Commenter cet article