Prévention de la délinquance

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

Paecht

 

 

Félicitations à Monsieur Le Maire d'Ollioules pour son implication dans la prévention de la délinquance.


Cette loi favorise la prévention, la médiation et l'éducation face aux actes d'incivilités qui nuisent à notre cadre de vie.


C'est le rôle du maire d'être le pivot dans ce système de prévention de la délinquance.


La Seyne-sur-mer devrait s'inspirer de cet exemple pour agir efficacement et mettre ainsi en place toutes les mesures visant à soutenir les parents de mineurs en difficultés et de donner  également une seconde chance à ces jeunes souvent livrés à eux-mêmes.


Encore faut-il s'en donner les moyens!!!!!

 

revue presse

Prévention de la délinquance :

la ville veut montrer l'exemple

 

 

Prévention de la délinquance : la ville veut montrer l'exemple_1
La ville d'Ollioules est la première du Var à signer une « déclaration d'engagement » visant à mettre en oeuvre, sur la commune, des mesures spécifiques pour appliquer la loi sur la prévention de la délinquance. Le document a été paraphé mardi soir, salle Jean-Moulin. Marielle Valmalette

« Vous avez le rôle exigeant et ingrat d'être un exemple. » C'est ainsi que Caroline Gadou, sous-préfète du Var, a salué l'engagement du maire d'Ollioules dans un nouveau dispositif visant à appliquer la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance.

La commune est la première du département à avoir signé une « déclaration d'engagement » (1) avec les partenaires régaliens (ministère de la Justice, de l'Intérieur, Éducation nationale...), mardi soir à l'espace Pierre-Puget.

Dans les Bouches-du-Rhône, des partenariats similaires ont déjà été conclus par huit communes. Impulsé par le député-maire de Châteaurenard, Bernard Reynès, ce dispositif doit « accompagner les maires » qui ont pu montrer une certaine « frilosité » vis-à-vis de la loi. « L'objectif est que cet outil puisse rendre service aux maires de la France entière », s'est félicité Robert Beneventi.

Traiter la « petite » délinquance

Il s'agit d'instaurer une « cellule de citoyenneté et de tranquillité publique ».

Elle sera composée du maire ou de son représentant, du procureur de la République, des chefs de la police municipale et nationale, du chef d'établissement du second degré et du centre communal d'action sociale (CCAS).

Cette cellule sera chargée d'étudier les cas mineurs de délinquance et de proposer une sanction adéquate. Il pourra s'agir d'un rappel à l'ordre solennel pour les faits non caractérisés (infractions). Autre solution : la « transaction », un contrat passé avec le délinquant pour réaliser un travail de réparation non rémunéré (30 heures maximum). Il sera proposé pour les faits contraventionnels ou les sanctions pécuniaires inférieures à 1 300 euros.

Enfin, un accompagnement parental « léger » pourra être suggéré en complément de l'action menée par les travailleurs sociaux.

1. Le maire a signé cette déclaration avant de parapher deux autres conventions, l'une avec le procureur de la République pour l'échange d'informations avec le parquet, l'autre avec le Directeur départemental de la sécurité publique, Jean-Michel Lopez, pour l'échange d'informations avec la police nationale.


( Source Varmatin Publié le jeudi 02 septembre 2010 à 00H00 ,Marielle Valmalette)

Commenter cet article