Port de Saint-Elme, je vous avais prévenu...combien de fois déjà ???

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

à vous de jugerLes jours, les semaines, les mois et les années se suivent et se ressemblent pour le port de Saint-Elme, malheureusement devrais-je dire...

 

J'ai écris plusieurs articles concernant ce pauvre port de Saint-Elme et aujourd'hui encore , article de Var Matin à suivre, les évènements me donnent raison, mais la raison a été une nouvelle fois de plus abandonnée par nos élus sur ce sujet là , comme sur bien d'autres aussi !!!!!

 

je vous avais prévenu et pas qu'une fois: Je vous avais prévenu !!!!!

 

Source Var Matin , mvalmalette@varmatin.com, Publié le lundi 04 octobre 2010 à 00H00

 

 Port de Saint-Elme à La Seyne : le projet de la mairie torpillé
 

Le port de Saint-Elme n'est pas au bout de ses peines. Alors que le projet 4 bis présenté par la mairie a été avalisé, le conseiller général UMP du canton sud, Gilles Vincent, a émis un avis défavorable sur le bilan de la concertation, lors du dernier conseil portuaire (1). Ce qui a eu le don de contrarier la première adjointe, Raphaëlle Leguen.

Depuis, Gilles Vincent descend en flèche le projet porté par la mairie. « Mme Leguen pense que je veux casser son projet ? Elle a raison ! », lâche le maire de Saint-Mandrier. « Il n'y a pas d'argent. Moi je veux bien qu'on fasse une promenade, une Maison des associations....mais il ne faut pas vivre au-dessus de ses moyens », poursuit-il.

 

Plan minimaliste

Le projet de la mairie est en train d'être chiffré par le Syndicat mixte Port-Toulon-Provence. Mais Gilles Vincent croit savoir qu'il avoisine les 14 millions d'euros.

 

Son idée est faite : le projet de la mairie est « irréaliste ». « Est-ce qu'on a besoin de faire une salle pour les associations ? Est-ce qu'il faut refaire la capitainerie ? Et une promenade ? Si la ville veut tout ça, qu'elle le paie ! Sinon, ça retombera sur les plaisanciers », tonne encore Gilles Vincent.

 

Le conseiller général prône, lui, un plan minimaliste : une rénovation du port (sécurisation des pannes et des quais) avec une petite augmentation de la capacité de 50 places, la création d'un chenal en urgence et un dragage du port. « Juste un projet qui soit en adéquation avec les besoins des usagers. J'ai demandé aux services de chiffrer cela, je pense qu'on tournera autour de 4 millions d'euros », avance Gilles Vincent.

 

« M. Vincent remue la vase »

A l'hôtel de ville, la position du conseiller général commence sérieusement à agacer. « Je ne comprends pas comment réfléchit Gilles Vincent. Le conseil général avait travaillé sur un projet 4 qui a servi de base pour les discussions sur le projet 4 bis, lesquelles ont duré plus d'un an et ont été validées par les usagers et les associations. Là c'est comme si on repartait de zéro », lâche Marc Vuillemot, un brin nerveux.

Sur le coût du projet, principale critique de Gilles Vincent, le maire répond : « En 2007, le projet 4 avait été chiffré à 6,4 millions d'euros hors taxe. Le projet 4 bis est plus modeste. Alors, même en comptant les taxes et l'évolution du coût de la vie, on ne peut pas arriver à 14 millions ! ».

 

Sur la participation de la ville, Marc Vuillemot est clair : « Le syndicat mixte Port-Toulon-Provence a la compétence des ports, c'est à lui de payer les insfrastructures portuaires. On veut me faire payer le déplacement des deux baraques de la base nautique. Je ne vois pas pourquoi ».

 

Raphaëlle Leguen s'interroge aussi : « M. Vincent remue la vase pour retarder l'avancement des travaux. Le projet 4 avait été chiffré. On a fait des modifications à la marge. Pourquoi devrait-on tout remettre en cause ? », En outre, un premier pas en avant avait été fait avec l'accord du syndicat mixte pour la création, en priorité, d'un chenal d'avivement et d'un curage du port.

 

Si Gilles Vincent tente de soumettre son projet à la concertation publique, le maire sortira les griffes. « Je prendrai mon bâton de pèlerin et je dirai aux gens que le temps perdu n'est pas de mon fait », prévient Marc Vuillemot.

 

Le prochain conseil portuaire de Saint-Elme du 13 décembre s'annonce houleux.

 

1. Le 28 juin dernier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article