Nous nous sommes tant aimés !

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

nous-nous-sommes-tant-aimes-1546 LPatrick Martinenq battu aux primaires ne représentera pas le Parti Socialiste aux prochaines Législatives.


L’information est tombée comme un coup de tonnerre dans le microcosme politique.


Le conseiller général en titre n’est pas reconnu comme légitime pour porter les valeurs du PS.


Cette nouvelle signe en fait la fin du « donnant – donnant »  entre Marc Vuillemot et Patrick Martinenq.

 

Ce dernier s’était retiré au deuxième tour des Municipales, avec la garantie d’être le candidat PS unique aux cantonales (contrat rempli), et à la clé un joli poste de Directeur en Mairie de la Seyne, en charge d’une mission plus qu’opaque (contrat rempli).

 

La défaite de Martinenq n’est pas seulement un vote de refus des militants socialistes, c’est aussi le début du déterrement de la hache de guerre entre les deux hommes ;

 

L’appareil avait très peu soutenu Martinenq aux cantonales, il le lâche totalement aux législatives !


Martinenq en conclut deux choses :

 

1) Vuillemot ne tient pas sa section locale socialiste : c’est tout le contraire !

Il a intimé l’ordre de voter Escarguel !


2) Il doit se préparer aux prochaines municipales, seul.


Le mariage forcé tourne au divorce à l’italienne. Vuillemot / Martinenq : le règlement de comptes ne fait que commencer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article