Marc VUILLEMOT – Patrick MARTINENQ : 1er Prix de tango !!!

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

photo-121997

 

Marc VUILLEMOT – Patrick MARTINENQ : 1erPrix de tango !!!

 

Deux pas en avant, trois pas en arrière… Voilà la dernière danse à la mode à la Mairie de la Seyne. Marc Vuillemot a profité des projecteurs de Var Matin (édition du 5 janvier dernier) pour enfiler son habit de lumière…et entamer un tango endiablé !

 


Un concert d’approximations sur tous les sujets importants :

  • Sur la réhabilitation de CPM : « on devrait y faire un centre d’interprétation de la mémoire »

  • Sur le Casino : « nous espérons des travaux avant la fin de l’année… »

  • Sur le Parking Martini : il pourrait être gratuit, mais il pourrait aussi être payant ! En fait Vuillemot ne sait pas, alors il va aller voir à Libourne (!!!) ce qui s’y passe ! Aux frais du contribuable bien sûr !

  • Sur le Port de plaisance : « J’ai bon espoir que ça bouge …». Mais encore ? Dans quel sens ? Comment va se terminer le contentieux avec le délégataire ? Combien la Ville et ses contribuables vont ils payer ?

  • Sur les finances de la Ville : « je n’ai ménagé ni ma peine ni ma capacité à appeler au secours ». Sauf qu’en tapant d’abord sur ses partenaires – l’Etat, le Conseil Général et TPM, qui ne sont bons à rien car ils ne font que nous embêter – les discussions risquent de tourner court.

 

Une chose ou deux paraissent sûres et certaines :

  • l’ouverture de la Cuisine Centrale (mais dois je rappeler une fois de plus que c’est mon équipe qui a lancé le projet, conçu le cahier des charges, décidé de maintenir ce service en régie municipale…

  • les impôts, et notamment la taxe d’habitation 2011, ne baisseront pas et seront maintenus au même niveau que cette année.

 

Patrick Martinenq, candidat socialiste aux cantonales, n’est pas en reste quand il s’agit de tango : après avoir, durant de longues années, ignoré son compère Vuillemot, il le trouve aujourd’hui « courageux ». C’est toujours bien vu de dire du bien de son employeur…

 

Avec toutes ces bonnes nouvelles, Marc Vuillemot, emporté par la frénésie de sa danse espagnole, en a oublié de souhaiter une bonne année à tous les seynois !

 



Commenter cet article