Législatives 7e: un combat de chefs attendu autour de La Seyne

Publié le par ARTHUR PAECHT

Législatives 7e: un combat de chefs attendu autour de La Seyne

Publié le lundi 28 mai 2012 à 11h40  (source varmatin)

 

 

Legislatives2012_carte_8307

La 7e circonscription du VarInfographie Rina Uzan


 

Elle ne manque pas de prétendants : quinze candidats pour la 7e circonscription !

 

Et pas moins de trois « poids lourds » - au sein de leurs partis respectifs - qui se lancent dans la bataille.

 

Ça va être chaud.

 

D'ailleurs, ça l'est déjà !


L'état des lieux

Comme à toutes les élections dans ce bout de l'ouest Var, le nombre de candidatures est proportionnel au nombre d'embrouilles et de rivalités en tout genre. Rien n'y est jamais simple. Tout y est passionné. À défaut d'être forcément passionnant pour les électeurs. Et comme toujours sur ce territoire, on n'oublie jamais vraiment la perspective des prochaines municipales à La Seyne…


Les enjeux

Ils sont de taille pour les trois principales forces en présence. Le député sortant, également secrétaire départemental de l'UMP, a fort à faire. Il a perdu dans le redécoupage deux communes amies : Ollioules et Évenos. Outre ses adversaires naturels, il doit aussi affronter son ancien allié et ami, Arthur Paecht. L'ancien député UDF espérant bien grignoter sur l'électorat de droite.

Jean-Sébastien Vialatte peut aussi compter sur une gauche très motivée.

 

Le PS avait mis du temps à trouver son candidat. Finalement, après bien des péripéties, la solution est venue d'ailleurs : du MRC. Ladislas Polski, responsable régional et membre du bureau national des chevènementistes, a été choisi, palliant sa faible notoriété dans le Var par la présence à son côté de Marc Vuillemot, le maire socialiste de La Seyne.


Pour corser encore un peu l'affaire, la candidate du Front de gauche, Christine Sampéré, est elle-même adjointe au maire de La Seyne…


Mais finalement, le plus sérieux adversaire du député sortant devrait être le candidat du Front national. Frédéric Boccaletti, responsable de son parti dans le Var, s'est longuement préparé à affronter le député-maire de Six-Fours. Et nourrit l'espoir de l'emporter, carrément. C'est en effet, pour le FN, l'une des circonscriptions les plus favorables.


Le poids des scrutins précédents

Avec 61,85 % des voix pour Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle, la circonscription a penché clairement à droite. Au 1er tour, le Front national s'était classé 2e avec 24,17 % des suffrages, contre 20,06 % pour François Hollande.

 

Mais le FN garde surtout en tête le score de son leader lors des cantonales à Six-Fours : 48 % au second tour face au premier adjoint de Jean-Sébastien Vialattte.


Ce qui fera débat

La maternité de La Seyne et la LGV, bien sûr. Mais aussi le développement de La Seyne, deuxième ville du département, etc.

Commenter cet article