Le Budget 2012 toujours pas voté : UN VRAI FAUX SUSPENSE

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

105 4416Tout vient à point qui sait attendre ; Mais tout de même.

 

Si la qualité des documents est proportionnelle au temps mis pour les confectionner, nous devrions être enchantés du résultat…


En effet, en tant que leader de l’opposition municipale, le Débat d’Orientation Budgétaire est toujours un moment clé du calendrier politique de la ville.

 

L’occasion de confronter deux visions, deux points de vues, deux stratégies pour la Seyne.

 

Ce qui n’exclue pas, parfois, des points de convergence, comme en témoigne ma position sur le maintien de la maternité.

 

Mon impatience à lire ce document d’orientation est avivée par le report successif du jour du débat aux calendes grecques.

 

Que cache ce retard ?(Rappelons que le budget doit être voté avant le 31 mars, ou le 15 avril les années d’élections ; le débat d’orientation doit avoir en lieu avant).

 

Des difficultés de gestion qui rendent délicate la recherche d’un équilibre recettes / dépenses ? Sans doute.

 

Des hésitations sur les politiques à mener ? Des choix qui ne contentent pas toutes les sensibilités représentées(Aile gauche du PS, aile droite du PS, MRC, PC, Front de gauche, EELV, Parti Occitan…). et qui remettent en cause l’obtention d’une majorité unie sur les choix budgétaires ?

 

Il sera par exemple vraisemblablement difficile pour Marc Vuillemot de trouver un compromis avec Christine Sampéré, adjointe dont il a enlevé la délégation, tant leurs différences se font aujourd’hui jour.

 

Un flou artistique de plus dans la gestion des affaires de la Ville ? 

 

Il faut dire qu’on y voit de moins en moins clair sur ce que cette équipe souhaite vraiment pour la Seyne. Ce qui est certain, et sans avoir eu connaissance de ce projet de budget 2012, je peux d’ores et déjà vous le dire : vos impôts fonciers et taxe d’habitation ne baisseront pas !

 

Alors pourquoi attendre ?

Commenter cet article