La municipalité ne nous rase pas simplement gratis, elle nous plume aussi !!!!!

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

pluméeDans son billet du jour, impôt local et solidarité du 3 janvier 2008, la majorité actuelle, alors en campagne municipale, critiquait mon action en ces termes " Depuis quelques années, la droite locale a engagé une baisse des impôts locaux. Celle-ci est symbolique, puisque le taux est réduit de 2% par an."

 

2% de baisse par an et l'opposition se plaignait et promettait même de ne "pas raser gratis", et il est facile de constater aujourd'hui qu'elle n'a rien fait gratuitement , comme promis, sauf qu'au lieu de simplement nous raser elle nous a également plumé !!!!!!!!!

 

 

 

Souvenirs, souvenirs !

 

L'équipe "La Seyne dans le bon sens" veut à la fois que tous nos concitoyens aient accès aux services auxquels ils ont droit, donc ne pas réduire les offres de services publics, et contenir la lourdeur de l'impôt, qui est pourtant le seul instrument juste de la solidarité : tous contribuent en fonction de leurs moyens pour que tous, quels que soient leurs moyens, bénéficient des services.

Nous ne verserons donc pas dans la démagogie, car la situation financière de la commune est très inquiétante, ainsi que nous l'avons exposé dans un précédent article, et nous ne sommes pas du genre à dire : "Demain, avec nous, on rasera gratis !". Ceux qui s'y essaieraient seraient ou des menteurs, ou des mauvais gestionnaires, ou des fossoyeurs du service public !

Pour autant, nous prenons des engagements...

> parce que la solidarité doit s'exercer à une autre échelle que celle de la commune, nous mènerons un combat en direction des parlementaires pour une évolution de la Loi relative à la fiscalité locale, notamment avec la création d’un fonds national de péréquation destiné à réduire les inégalités de territoire, donc entre communes riches et communes pauvres

> nous entreprendrons une consultation des habitants sur la poursuite, ou non, de la baisse symbolique des impôts locaux et de l'augmentation des tarifications des services

> sans atteindre à la fonction solidaire de l'impôt, nous étudierons les possibilités de moduler le montant de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères en fonction des poids de déchets non recyclables enlevés, dans une perspective d'éducation citoyenne au tri sélectif

> comme nous l'avons indiqué dans un autre billet du jour, nous "serrerons la ceinture" pour réduire les dépenses communales, et donc les besoins de recettes par l'impôt

Source http://vuillemot2008.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article