La circulation dans le bon sens ?

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

Le Plan de circulation de La Seyne va t-il dans le bon sens ? 


Marc Vuillemot, lors de sa campagne électorale de 2008, le disait lui-même, « le thème de la fluidité de la circulation est un « gros morceau «  du (de son) projet municipal ». 


Marc Vuillemot, à mon encontre, campagne électorale 2008 oblige, interpellait ses électeurs en ces termes: « Monsieur le Maire a beau dire que les problèmes de circulation routière ne sont pas pires à La Seyne qu'ailleurs, la question se pose avec acuité » 


C'était peu de le dire, et aujourd'hui c'est plutôt d'acuité visuelle dont il est question, et il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. 


Toutefois , à cette époque Marc Vuillemot avait un don de vision, et il esquissait déjà quelques pistes de réflexion, à savoir: 

  • Lever les points noirs là où la circulation est freinée par le croisement de transversales ( ex: du port à kennedy).

  • Promouvoir les transports collectifs et les itinéraires de contournement par une signalétique incitative depuis les entrées de la ville.

  • Améliorer les cheminements piétons et vélos.

  • Mini-tunnel au Carrefour Alain Vella.

 

Une étude globale d'intervention était même envisagée. Heureusement !!!! 


Les campagnes électorales font partie de ces moments privilégiés où tout est possible, où tout peut se régler d'un léger coup de baguette magique.


De ces moments où il suffit simplement de lever le coude pour réussir. 


A moins d'être un apprenti sorcier de grande renommée, il convient dans un premier temps d'être un gestionnaire pragmatique. 


Alors que convient-il de faire ? 


Réponse difficile à laquelle j'ai, en tant que maire de la ville de la Seyne-sur-mer, répondu en créant une brigade de circulation qui avait comme mission de faire « sauter les bouchons » aux heures de pointe. 

Et cela a bien fonctionné grâce au dévouement des policiers municipaux et des agents de surveillance de la voie publique. 

 

J'ai mis en ligne, dans un second article, la manière avec laquelle j'avais traité cet épineux problème.


Mission difficile qui devait être une première phase avant la mise en place définitive du plan de circulation. 


Celui-ci comprenait:

  • La fluidification de la circulation automobile. (Aujourd'hui Monsieur Astore a déplacé le problème, un boulevard sur certaines portions de route, des entonnoirs pour d'autres.

  • L'augmentation de places de stationnement, des zones de délestage pour prendre les transports en commun.( Aujourd'hui Le projet des parkings a été abandonné et coûtera cher à nos concitoyens)

  • Accroissement de l'espace dévolu aux circulations douces ( piétons et cyclistes).( Aujourd'hui des voitures sur les trottoirs, aucune piste cyclable, le piéton piétine)

  • Prise en compte des impératifs des acteurs économiques.( le petit commerce n'est pas soutenu, il s'asphyxie mais pas de bol d'air à l'horizon juste un « Grand Frais » qui fera du mal à l'ensemble des commerces de proximité de La ville... )

  • La sécurité et la tranquillité publique.( ?????????)

  • L'environnement (bruit et pollution).( Aujourd'hui suppression de la brigade de l'environnement..)

  • Actions de communication et d'information.( Unilatérales, de La Mairie en direction des administrés , histoire de les informer au cas où)

  • Réunions publiques de concertation.( Aujourd'hui c'est possible mais on ne retiendra que les idées de Monsieur Astore)

 

J'observe que nos projets n'avaient finalement de commun que le terme plan de circulation. 


Marc Vuillemot avait certainement de bonnes idées. 


Cependant la mise en oeuvre de celles-ci, par Monsieur Astore, adjoint à l'urbanisme, s'est avérée peu convaincante. 


En effet, un plan de circulation ne concerne pas seulement un axe de circulation mais bel et bien l'ensemble du réseau routier de la commune. 


« Les points noirs » de circulation ne sont pas très disciplinés et ont la fâcheuse habitude de se déplacer. 


Concernant les Commerçants et les habitants du Rond Point Kennedy je comprends leur colère, ils n'ont pas été entendus et bien que l'essai n'était pas valable celui-ci a été transformé par Monsieur Astore. 


Je leur apporte donc tout mon soutien dans leurs actions à venir. 


Je crains maintenant que la pandémie de « points noirs » ne s'étende à l'avenue Esprit Armando car il est question que cette dernière bascule en sens unique. 


Finalement je m'interroge à propos de cette machine que l'on appelle la « démocratie participative », ne devrait-on pas plutôt la renommer « autocratie partisane » ????? 


Décidément La Seyne-sur-mer ne va pas dans le bon sens.


Commenter cet article

john 30/04/2010 20:30


Pour continuer à améliorer la circulation à la Seyne sur mer on a su faire de la place : en écartant les Directeurs généraux des services de la ville, quoique ... il a bien fallu les remplacer par
des "copains" Aurait on confondu "chasse aux bouchons" avec "chasse aux sorcières"...?


john 30/04/2010 19:01


le plus urgent en matière de circulation c'était de se séparer du directeur de la police municipale : un officier de moins au premier étage du poste de police, c'est sur qu'on y circule mieux dans
les couloirs!


Voisin Chantal 30/04/2010 15:17


Moins il y a de possibilité de travailler dans cette ville, et plus il y a impossibilité de circuler. Stoppons les travaux en tous genres qui ne mènent à rien sinon dépenser des deniers publics que
nous la ville n'a pas. Augmentons le nombre de transports publics maritimes et terrestres en prenant exemple sur la ligne qui dessert Toulon/La beaucaire. Comment faire limiter le chemin Fernand
Bonifay(ancien Chemin de Coste Chaude) à 30 km/h au lieu de 50!!Aucune visibilité,circulation possible à plusieurs endroits sur une seule voie!!Circulation piétonne ultra dangereuse!!Il faut faire
quelque chose!!