Journal de Campagne

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

à vous de jugerDe nouveau une trentaine d’habitants du quartier des Mouissèques et de Porte Marine sont venus, vendredi dernier, me poser leurs questions en vue des élections cantonales de mars prochain. Les thèmes évoqués étaient très divers. Extraits.

 

Un Casino à la Seyne.

« J’ai mis en place les conditions pour que la Ville de la Seyne puisse avoir son Casino. Notamment en obtenant le label de Ville touristique et balnéaire, condition nécessaire pour prétendre ouvrir un établissement de jeu. J’ai voté pour au Conseil Municipal. Mais je ne suis pas d’accord sur l’emplacement : faire un Casino sur le site des anciens chantiers, là où des ouvriers ont travaillé, transpiré, passé leur vie de labeur, c’est indécent ; Je le verrai plutôt aux Sablettes… »

 

Le nouveau Port de plaisance.

« Sur ce dossier également je crois que l’actuelle municipalité a tout faux. En résiliant la Délégation de Service Public que j’avais signée, la Ville va une nouvelle fois se mettre dans le rouge : d’abord parce qu’il va falloir purger le contentieux, et ce sont une fois de plus les impôts qui vont augmenter. Ensuite parce que notre port est un port en eau profonde. A quoi bon accueillir des pointus ou des petites unités alors que le site permet de faire mieux ? La procédure pour relancer la machine va être très longue, et lorsqu’elle aboutira, la gestion du plan d’eau sera de nouveau l’affaire du Conseil Général. Je crois que le nouveau port est … tombé à l’eau ».

 

L’apport des croisiéristes.

« Encore une fois cette municipalité a pris les choses à l’envers. Accueillir des croisiéristes sans avoir prévu les infrastructures d’accueil, c’est nul ! Que voient les touristes qui débarquent ? Un marécage, des ruines, des trottoirs défoncés,  et les puces le dimanche !!! On ne peut pa jouer la carte du tourisme dans ces conditions. Il faut revoir cela, et vite. »

 

Le projet de tramway.

« Au départ, ce projet ambitieux porté par TPM prévoyait une ligne de Carqueiranne à Saint Mandrier. Il sera très difficile de traverser la ville au delà de la gare Sncf de la Seyne, que ce soit en tramway ou en Bus à Haut Niveau de Services. Il faut surtout changer de mentalité : tout faire pour promouvoir le transport en commun mais accepter de devoir utiliser plusieurs modes de transport pour aller d’un point à un autre (Tram, bateau, bus …). Ce projet reste, malgré les écueils techniques, incontournable pour le développement de notre agglomération ».

 

Prochaine réunion publique : vendredi 11 février, 17 h 30 au « Pêle - Mêle », Cité Berthe, face à Auchan, entre la boulangerie et l’école Brassens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article