Impressions d'un spectateur du dernier conseil municipal

Publié le par ARTHUR PAECHT

triton

Première Partie.....

 

Le dernier conseil municipal s'est déroulé dans un climat délétère qui une fois de plus a mis en évidence les dissensions qui se font jour depuis des semaines dans l'équipe de Marc Vuillemot.

Dans des débats interminables, devant des prises de positions souvent oiseuses, parfois difficilement compréhensibles, Marc Vuillemot a vu une fois encore l'expression vigoureuse d'une démocratie participative.

Une bien belle formule qui n'a pas réussi à cacher son incapacité à maîtriser les débats.

Arroseur arrosé Marc Vuillemot , pompier de service, s'est tout au plus attaché à éteindre les incendies allumés par ses colistiers.

La première passe d'armes était ouverte par Jean Michel qui eu égard aux circonstances difficiles connues par la ville proposait aux élus de renoncer à l'intégralité de leurs frais de mission.

Une proposition partagée par Madame Sampéré qui a déploré l'embourgeoisement de la politique de gauche de la municipalité Vuillemot.

Un débat qui transformé en véritable cacophonie s'est achevé sur l'intervention du stalinien  Philippe Mignoni, terrible moulin à paroles et aujourd'hui le plus fidèle sujet de Marc Vuillemot, en ces termes: " Arrêtons ce débat stérile. On devrait avoir honte de tenir de pareils propos dans cette enceinte".

 

Monsieur Mignoni a raison , un peu de pudeur avec l'argent, d'autant que ce dernier est public et que l'argent n'a pas d'odeur.

Ne  remuons donc pas  ces petites histoires d'augmentations des indémnités des élus et de la prise en compte de leurs frais de déplacement cela ne servirait qu'a faire remonter à la surface des effluves de billets et de pièces d'euros que le peuple seynois a du abandonner au grand gestionnaire Vuillemot qui n'a trouvé d'autres ressources que nos bourses.

Allons petit peuple seynois de la pudeur, de la retenue, restons donc à notre place, celle de planche à billets pour nos élus de la gauche caviar et autres mets aujourd'hui hors de notre portée.

 

Article du Triton, à suivre.........

Commenter cet article