Grand Frais sur le Cours Louis Blanc ?

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

L’enseigne « Grand Frais «, cela vous dit quelque chose?

 

Non ?

 

Certains vous diront qu’il s’agit d’une enseigne commerciale de plus.

 

photos ski 012Les lecteurs de Var Matin vous diront que cette enseigne va s’installer à Lery , sur le terrain de l’ancienne piste de modélisme, derrière le supermarché Auchan, terrain que la ville a vendu à hauteur d’1,5 million d’euros hors taxe.

 

Ceux qui suivent l’actualité politique locale auront entendu dire, par Monsieur Astore, adjoint à l’urbanisme que ce magasin d’une surface de 1800 m2 « ressemblera aux halles traditionnelles avec, réunis en un seul lieu, le primeur, le boucher charcutier, le crémier, l’épicier et le poissonnier ».

 

D’autres, les plus optimistes, se féliciteront de cette transaction qui rapporte de l’argent frais à la ville, et, les inconditionnels suivront la pensée de Monsieur Astore qui estime que la clientèle de cette nouvelle surface ne sera pas la même que celle du Cours Louis Blanc. ??????

 

Les plus initiés, ou ceux qui auront fait quelques recherches, tout comme moi, vous diront que le risque de « tuer le marché provençal du cours Louis Blanc » n'est pas aussi négligeable que ce que l'on voudrait bien nous faire croire.

 

A ce titre, Monsieur Jean Michel, conseiller municipal de la majorité, s’est abstenu de voter la délibération autorisant le maire à vendre le terrain.

 

Cela s’appelle du courage politique. Bravo Monsieur l'élu.

 

Il est, toutefois bien dommage que le maire de la Seyne subisse à ce point l'influence de ses adjoints et n'écoute pas assez ses conseillers municipaux.

 

Une caste s'est-elle installée sur notre commune ?

 

Ceci étant dit , j’espère me tromper, car dans le cas contraire ce ne sera pas uniquement le marché provençal qui souffrira mais également tous les commerces de proximité du centre ville et alentours.

 

Ces derniers risqueront de voir leur chiffre d’affaire prendre un sérieux courant d’air version « Grand Frais ».

 

Certains lecteurs de cet article doivent déjà se dire que l'opposition est toujours prompte à jeter à la vindicte populaire les actions de la majorité municipale.

 

Alors suivez avec attention ce qui suit et faites vous votre propre opinion.

 

Monsieur Astore, lors du conseil municipal du 17 mars 2010, dans le grand projet (le seul projet ?) qui anime la majorité depuis deux ans, a arrêté la révision du Plan Local d’urbanisme.

 

Ce nouveau document d’urbanisme a connu des changements.

 

Parmi ces changements, Les zones économiques, au Nord des Playes, le nouveau zonage permet maintenant d’accueillir des activités commerciales et pas seulement industrielles.

 

Ce n’est donc pas un hasard si le terrain qui doit accueillir l’enseigne «  Grand Frais » en face d’Auchan fait partie de ces changements.

 

Cette décision unilatérale de la part de Monsieur Astore, notre principal Adjoint me surprend.

 

Il m'était apparu, à entendre Monsieur le Maire, que pour lui, la démocratie de proximité et la démocratie participative étaient le fondement même de toute république laïque qui se devait d'avoir un libre échange avec ses concitoyens.

 

Alors pourquoi Monsieur Astore n’a-t-il-pas soumis cette décision à la discussion des comités de quartier?

 

Cela aurait permis à nos concitoyens de choisir, entre l’extension du complexe sportif Léry, comme prévu lors de mon mandat et la création de l’enseigne « Grand Frais » .

 

La démocratie participative n’entre-t-elle en ligne de compte que pour des petites choses sans importance ? Histoire de dire que le nécessaire a été fait?

 

Il me semble que Monsieur Astore prend de plus en plus d'importance au sein de la majorité.

 

Ceci au détriment de la vision de Monsieur Le Maire.

 

En effet l'action de certains élus ressemble plus à une société du libre échange commercial qu'à une société de libre échange des idées.

 

Casino, Bateaux de luxes, terrains municipaux livrés aux Grands Groupes commerciaux...

 

Rafraîchissez-moi la mémoire qui a gagné les élections municipales 2008 ?

 

Trêve de plaisanterie, je vais, maintenant, vous éclairer sur le discret réseau « Grand Frais », notre futur ami.

 

« A l’origine, des entrepreneurs, souvent des grossistes spécialisés, qui se sont regroupés derrière Denis Dumont et sa société Prosol Gestion (distribution de fruits et légumes). »

 

« Soutenu par le fond d’investissement 3i, Prosol Gestion rachète ainsi, année après année, une flopée de petits commerces (souvent des marchands de primeurs à la recherche d’un repreneur). »

 

« Chaque fois qu’elle le peut, elle se sert ensuite de cette implantation locale pour négocier la création ici d’un Grand Frais, là-bas d’un Espace Fraîcheur, deux enseignes qui regroupent en fait une offre similaire de fruits et légumes et de produits frais. »

 

« Quand Prosol Gestion n’obtient pas l’autorisation demandée, ce n’est bien sûr pas le cas à La Seyne-sur-mer, elle n’a pas pour autant investi à fonds perdus. « 

 

« La société gère en effet, en parallèle, plusieurs enseignes de proximité : des détaillants en fruits et légumes (Provifruits, Cerise et Potiron) et des petits magasins qui proposent à la fois des primeurs et une boucherie-charcuterie (Rouge et Vert). »

 

Il n’y en a pas encore à la Seyne-sur-mer, mais soyez patient cela ne saurait tarder.

 

Ce genre de société n’investit jamais à perte et croyez moi une étude de marché a été au préalable rondement menée.

 

Le rythme de croissance de cette société est exponentiel , 30 magasins en 2002, plus d’une centaine aujourd’hui.

 

« Grand Frais est un concept bien rodé, bien soigné, bien étudié, le modèle marchand par excellence. Le rayon fruits et légumes représente entre 40 et 50 % de la surface vente, l’offre est donc large (360 références) , les prix compétitifs et la mise en scène efficace. »

 

« Pour développer son parc, Grand Frais ne laisse rien au hasard, et c’est l’un de ses points forts. »

 

« Généralement il s’implante près d’une zone de chalandise à forte attractivité, proche d’un hyper, c’est chose faite à la Seyne-sur-mer, Auchan et leclerc , banco. »

 

De plus il se situe non loin d’un hard discount, Aldi pour ne pas le citer est à proximité, jackpot.

 

Comme cela il est possible de faire ses courses intégralement dans une même zone où le grand Frais est installé.

 

Vous pensez que Grand Frais va s’appuyer sur les producteurs locaux?

 

Dans certains cas, c’est vrai, mais ces derniers devront passer par une plate-forme plutôt que de livrer directement le Grand Frais de proximité, on mangera donc des courgettes Seynoises dans le Grand Frais de Lyon ou de celui de Saint-Etienne.

 

Les plates formes de distribution permettent d’acheter en grande quantité et pour pas chèr des produits identiques à ceux du Marché cours Louis Blanc , mais Grand Frais proposera des prix  bien trop

compétitifs pour nos commerçants du centre-ville.

 

Ce n’est pas tout, Auchan, Leclerc et Casino se sont lancés dans l’aventure de ce concept de hall, ne soyez pas impatient le commerce a horreur du vide, ils ne vont pas tarder à venir s’installer chez nous.

 

D'autant plus, que l'Adjoint le plus important de la commune, Monsieur Astore, a agrandi la zone de commerce sur tout le quartier Nord de Berthe.

 

Allez comprendre!!!!!!

 

D'un côté la municipalité actuelle a critiqué et critique encore les projets immobiliers réalisés sous mon mandat, mais eux, ils ont le droit de laisser construire des zones commerciales et personne ne dit rien.

 

Cette situation est ubuesque.

 

Pour finir sachez que ce concept a été récompensé par le très important prix Janus du commerce 2007 qui est venu ainsi couronner un réseau en plein boum.

 

L’enseigne Grand Frais, rassurez-vous, n’aura pas les mêmes clients que ceux du cours Louis Blanc et les commerces de proximité du centre ville, c’est vrai, c’est Monsieur Astore qui nous l’a dit.

 

Alors permettez-moi de vous soumettre une petite devinette: qui seront les fameux clients mystère de Grand Frais ?

 

Grands Frais à côté d’Auchan c’est une zone potentielle de 25 000 consommateurs Seynois, au bas mot, qui est concernée.

 

Faites le constat vous même, moins de parking en centre ville, une ville qui devient sale, des tags, des ordures ménagères à même le sol, une insécurité grandissante.

Un cours Louis Blanc où la voiture est reine, où les installations se dégradent. Un lieu où les commerçants sans se faire sermonner ou risquer des contraventions.

 

A « Grand Frais » il y aura tout, des parkings, de la propreté et des prix attractifs.

 

Dans certaines villes des référés au tribunal Administratif sont en cours pour contrer l’arrivée de Grand Frais sur leur territoire de peur de voir mourir le commerce de proximité.

 

Je vous rassure je n’incite personne à recourir à telle ou telle action, je suis pour le libre commerce, mais sachez au moins ce que Monsieur Astore et son équipe vous ont préparé.

 

A vous de juger, vous avez les cartes en main.

 

Tout ce qui brille n'est pas or !!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article