Etablissements scolaires, Vuillemot le bon élève

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

Paecht

 

 

 

Une fois de plus les efforts entrepris , sous mon mandat, continuent de porter leurs fruits.

 

En lumière cette fois-ci "le programme pluriannuel de réhabilitation des écoles 2006-2011" initié avec mon équipe.

 

Merci à la nouvelle municipalité d'avoir continué cette  nécessaire  réhabilitation , chose qui avant ce programme  n'avait pas été faite depuis des décennies à La Seyne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

revue presse

les établissements scolaires rafraîchis pour la rentrée

 

 

les établissements scolaires rafraîchis pour la rentrée_1 Le groupe Lucie-Aubrac (ex Giono-Malraux) est fin prêt pour accueillir sa première rentrée scolaire. L'école est terminée, et les ouvriers s'affairaient déjà hier à la deuxième tranche, la construction du centre de loisirs. Dominique Leriche
  

Plusieurs centaines d'élèves seynois auront l'agréable surprise, au matin de la rentrée des classes, de découvrir une école rafraîchie, une classe repeinte, quand ils n'entreront pas dans une école intégralement réhabilitée, comme à Lucie-Aubrac (lire ci-dessous).Chaque été, en effet, le service des bâtiments communaux profite de la désertion des gamins pour entreprendre mille et un travaux, de la petite réparation jusqu'à de grosses opérations.« De manière générale, il s'agit de mettre en sécurité les différents sites, d'améliorer le confort des élèves et enseignants et de pérenniser la gestion du patrimoine bâti communal », explique Chakib El Guizani, ingénieur en charge des bâtiments communaux.Trois écoles ont particulièrement bénéficié de ces derniers, pour un montant total de plus de 860 000 euros : Saint-Exupéry, Anatole-France et Victor-Hugo.

 

Un inventaire à la Prévert

Ainsi, les interventions au groupe Saint-Exupéry, pour que les élèves s'y sentent comme des Petits Princes, relèvent d'un véritable inventaire à la Prévert : ravalement des façades, remplacement des stores extérieures, réfection et remplacement des garde-corps extérieurs, remplacement du platelage bois, mise en peinture de l'ensemble du groupe, remplacement de chauffages, de fenêtres, installation de protection murale, etc.

Pour cette seule école, la facture s'élève à plus de 560 000 euros. « Ce groupe scolaire n'est pas très vieux, mais il pose de nombreux problèmes depuis sa livraison », observe l'adjoint aux infrastructures et à l'urbanisme, Claude Astore.

 

Des préaux à Victor-Hugo

Quel meilleur endroit pour s'adonner à des Contemplations par jour de pluie qu'un préau d'école ? Le groupe scolaire Victor-Hugo disposera pour cette rentrée de deux préaux flambant neufs : 150 m² pour la maternelle et 195 m² pour l'élémentaire.

Dans le groupe Anatole-France, les travaux ont principalement été axés sur la mise en place de faux plafond acoustique sous le préau, le remplacement des dalles de faux plafond au rez-de-chaussée et premier étage, et diverses peintures intérieures (cage d'escalier, classes, bureaux) et extérieures (façades nord et est).

À noter que si les travaux sont terminés à Anatole-France, des interventions auront encore lieu aux vacances de la Toussaint à Hugo et Saint-Exupéry.

 

Multiples opérations

A ces 860 000 euros de grosses interventions s'ajoute une facture de près de 280 000 euros, touchant à de multiples opérations.« Amélioration des réseaux de chauffage à Rousseau, rénovation de logements de fonction, création de salles informatiques à Léo-Lagrange 1, Hugo, Verne, Renan, Zay et Martini, aménagement du guichet unique à Léo-Lagrange, transformation des installations de Derrida pour accueillir les élèves de Cotton (lire ci-dessous), etc. », énumère Chakib El Guizani.

Les services techniques ont, pour leur part, réalisé de multiples petites interventions - dont le coût n'est pas quantifiable, mais qui s'avèrent précieuses dans le fonctionnement quotidien des établissements - répondant à des demandes des conseils d'école.

Enfin, le service voirie a rénové les cours d'école de Léo-Lagrange 1 et 2.

Les décors sont bien en place, ne manquent plus que les acteurs...

( Source Varmatin pzamari@varmatin.com Publié le mardi 24 août 2010 à 00H00)

Commenter cet article