Dimanche 20 mars, vous élirez votre conseiller général.

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

AfficheDimanche 20 mars, vous élirez votre conseiller général.


Il siégera pour trois ans au sein de l’Assemblée Départementale.


11 candidats sont en lice ; C’est beaucoup mais c’est à la fois rassurant pour la démocratie. Il est sain et nécessaire que toutes les opinions s’expriment.

Personnellement, j’ai souhaité totalement m’affranchir des partis politiques, même si je garde des opinions personnelles sur bien des sujets. Sans étiquette ne veut pas dire sans opinion, bien au contraire…

Les français l’expriment clairement : il existe une certaine défiance envers les partis politiques et leurs représentants ; Ils sont, et je le regrette, bien souvent qualifiés de « bonimenteurs » , leurs propositions restant le plus souvent à l’état d’intentions. Des idées aux actes, il y a souvent un fossé… et c’est ce même fossé qui se creuse entre les électeurs et les élus.

Pour ma part, j’ai toujours mis un point d’honneur à tenir mes promesses. Mon bilan en tant que Maire de la Seyne, est visible dans tous les quartiers de la ville. Parc paysager, écoles neuves, routes refaites, création de centres de loisirs, création de logements neufs, réhabilitation du Pont Transbordeur et de la porte des chantiers, réaménagement en profondeur des quartiers nord, construction du Clos Saint Louis, de l’école de musique, réhabilitation du Stade Marquet, de Léry, de Baquet, de Squilacci, création d’une police municipale présente et rassurante etc etc etc…

Alors à quoi sert un conseiller général et que peut - il apporter à la commune ?


Essentiellement des aides financières :

- individuelles (l’aide personnalisée à l’autonomie pour les personnes âgées, l’aide aux personnes handicapées, le RSA (Revenu Solidarité Active), les aides d’urgence …)
- aux associations, par le biais de subventions
- aux collectivités, c’est à dire des aides à la commune pour la réalisation de projets.

Le bilan du conseiller général sortant, Mr Martinenq, est inexistant. Il n’a en rien pesé sur les dossiers importants portés par la Ville. Il ne siège que rarement aux assemblées départementales, n’y prend pas la parole pour plaider la cause de la Seyne, ne siège pas aux conseils d’administration des collèges… Que fait il ?

Si vous souhaitez que cela change, je mettrai toute mon expérience au service des projets individuels, associatifs, et institutionnels qui pourront être bénéfiques pour la ville, sans aucun discernement de couleur politique. Le seul critère qui comptera sera celui de la qualité des projets.

 

Je m’y engage et comme toujours, je tiendrai mes promesses.

Dès dimanche, je compte sur votre soutien pour que la Seyne retrouve le bon chemin, celui qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

Commenter cet article