Corniche Tamaris

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

Cet article vient en réponse au questionnement d'un citoyen seynois sur le site le Forum officiellement non officiel.



Cher Monsieur,

 

Nous sommes tous d'accord pour reconnaître la qualité exceptionnelle de ce site qui a tant séduit le célèbre Michel Pacha qui y voyait les Dardanelles !

 

Ceci étant dit il faut savoir que la détérioration  de cette voie est telle qu'il ne suffit plus, comme cela a été fait plusieurs fois, de la réparer en superficie.

 

Subissant d'une part, une circulation de plus en plus intense et d'autre part, les assauts parfois très violents de la mer, les infrastructures du sous-sol (écoulement du pluvial, assainissement, etc.) ont terriblement souffert au point de remettre en cause l'existence même de la corniche sous le risque d'effondrements de plus en plus ravageurs.

 

C'est bien le Conseil Général et son service des routes qui avaient présenté un projet de réaménagement de la corniche, certes coûteux, mais qui devait être réalisé, par tranches, et sur une dizaine d'années !

 

Rien, sinon les mensonges et la désinformation, dont un personnage douteux, sans scrupule et sans envergure s'est fait le propagateur, ne peuvent permettre de dire que le Conseil Général n'est pas au courant.

 

Dès lors, je vous conseille d'interroger le Directeur Départemental des Routes et toutes les personnes qui gèrent le dossier.

 

Je suis prêt à vous accompagner dans cette démarche.

 

Sur le dernier point que vous évoquez vous avez raison.

 

Depuis, la crise est survenue et l'argent public se fait rare.

 

Cependant, vous verrez qu'à la prochaine échéance électorale, la goudronneuse va passer et le revêtement subira un traitement cosmétique coûteux, mais démoli à la largade suivante ! 

 

Pardon d'avoir été un peu long mais aux anathèmes je préfère le rétablissement  de la vérité !

 

Et encore, je n'ai pas abordé le primordial volet écologique particulièrement sensible dans ce site !

 

je reste au service de toutes celles et de tous ceux qui souhaitent avoir des réponses sur les différentes problématiques rencontrées sur notre ville.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article