CASINO :la Seyne-sur-mer et Fréjus même combat

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

 

à vous de juger

 

Le 6 août 2010, la commune de la Seyne sur mer validait, en conseil municipal le principe d'une délégation de service public pour la création d'un casino , rejoignant ainsi , tout juste un an plus tard la commune de Fréjus dans cette même volonté politique et financière.

 

On constate dés lors que lorsqu'un parti est élu à la tête d'une collectivité, les clivages et les idéologies s'effacent, pour laisser place à un certain pragmatisme, voir à un pragmatisme certain.

 

La Seyne-sur-Mer, municipalité "dite de gauche" (on ne sait plus aujourd'hui très bien) et Fréjus, municipalité de droite, se rejoignent  sur les mêmes valeurs économiques, tout du moins en ce qui concerne les majorités respectives.

 

La comparaison devient plus difficile lorsque l'on s'attarde du coté de l'opposition de ces deux villes.

 

En effet, tandis qu'à la Seyne, l'opposition dont je mène l'action s'est dite favorable à la création du casino, avec toutefois certaines réserves, afin de "sauver les meubles" , on s'aperçoit qu'à Fréjus, dont l'opposition est menée par Madame Elsa Di Meo Belkhodja, la position est tout à fait différente.

 

Extraits choisis de l'article de Var matin du 29 juin 2009:

 

« Le conseil municipal s'est officiellement prononcé en faveur de la création d'un casino de jeux : « La présente délibération constitue la première pierre de ce qui sera demain le casino de Fréjus, a indiqué le premier adjoint Francis Tosi. Cette approbation de principe est la conséquence du classement de la ville en station balnéaire. La procédure mise en oeuvre sera celle d'une délégation de service public sous mode concessif. Les avantages retirés par la commune seront conséquents puisque, outre le prélèvement sur le produit des jeux, elle bénéficiera d'une contribution de l'exploitant pour son développement environnemental, touristique, culturel et sportif. »


Le PS dénonce


Ces arguments n'ont pas convaincu le PS, qui a voté contre toutes les questions ayant trait à Port-Fréjus II. « Vous êtes dans une course à l'argent. Ce casino est un mauvais projet, qui ne va pas dynamiser le quartier. Aujourd'hui, les casinos sont tous en crise », a lancé Elsa Di Méo.....

 

C'est compliqué la politique.


De plus, là où tout devient encore plus complexe, c'est quand l'on sait que Marc Vuillemot (Maire de la Seyne-sur-Mer) , Gilles Teisseire ( Directeur de Cabinet de Monsieur Marc Vuillemot, secrétaire fédéral ps du Var), ainsi que Tarik Belkhodja ( Chef de Cabinet de Monsieur Marc Vuillemot, secrétaire de la section Ps de Fréjus ) ont soutenu la candidature de Madame Elsa Di Méo Belkhodja, épouse de Tarik Belkhodja, à l'élection de la ville de Fréjus.

 

C'est décidément très compliqué la politique, du côté de Fréjus Madame Belkhoja est contre un Casino, « Vous êtes dans une course à l'argent. Ce casino est un mauvais projet, qui ne va pas dynamiser le quartier. Aujourd'hui, les casinos sont tous en crise » , et du côté de La Seyne-sur-Mer, Monsieur Belkhodja, conseiller du Maire , lui y est favorable.


Apparemment les informations dont disposent la famille Belkhodja concernant les Casinos ne sont pas les mêmes et les valeurs de gauche des villes de Fréjus et de La Seyne-sur Mer ne sont pas non plus identiques.

 

Et Monsieur Martinenq, employé de Mairie et secrétaire de la section PS de La Seyne sur Mer , il en pense quoi de toutes ces divergences à gauche ?



 

Commenter cet article