ARTHUR PAECHT :Subventions aux associations : une association cuersoise privilégiée !!!

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

 à vous de juger

 

Lors du vote des subventions aux associations locales, et pour la première fois depuis bien longtemps, le montant consacré aux dites associations (1, 6 million d'euros) a globalement baissé... un effet supplémentaire de la rigueur imposée par un budget serré et contraint.

 


Certes tous les choix sont contestables. J'avais moi même fait le choix de continuer à poursuivre l'aide de la commune aux associations, mettant même en place un « guichet unique » très utile pour tous les responsables associatifs, souvent perdus dans les méandres de l'administration.  

 

Marc Vuillemot l'a supprimé peu après son arrivée à la Mairie...

 

Le Maire, malgré son attachement viscéral bien connu au monde associatif, a choisi le contraire. Ce qui est bien étrange car encore une fois ce n'est qu'une question de volonté politique de consacrer plus ou moins d'argent à la cause des bénévoles : la ville est de ce point de vue libre dans ses choix.

 

Pire encore, la Majorité Municipale a décidé de subventionner une association culturelle qui n'est pas seynoise pour 2500 euros. Un vrai camouflet pour les associations seynoises à qui on demande tant (participation à la fête de la Ville par exemple) avec toujours moins de subsides municipales.

 

Mais de qui donc s'agit il ?

 

Fin du suspense : c'est de la compagnie théâtrale  Orphéon dont je parle. La Ville va également mettre à disposition des locaux (un immeuble a été racheté à cet effet) pour y reloger cette association cuersoise depuis 25 ans, laquelle gérera, comme elle le faisait également à Cuers,  la Bibliothèque Théâtrale Armand Gatti. 


Il s'agit d'une bibliothèque associative de prêt, de consultation et de conservation d'oeuvres théâtrales.


Mais, me direz vous, on peut louer ce type d'ouvrages dans toute bibliothèque, comme dans celle du Centre Ville ou du Clos Saint Louis, et bientôt (enfin, espérons) dans la bibliothèque de Berthe...

 

Alors quelle plus value ont nos élus municipaux à héberger, aider des associations non seynoises alors que tant d'entre celles qui font vivre le tissu local, tant de bénévoles auraient eu jalousement besoin de la Ville en ces temps difficiles...?


Intérêt personnel, choix politique pour venir au secours d'une association marquée à gauche ?


Les associations seynoises attendent des explications.

 


 

Commenter cet article