Arthur Paecht:Parking Martini : "on m'aurait menti ?"

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

NM-315565Communiqué de presse – La seyne sur mer le 1erSeptembre 2011.

 

Parking Martini : "on m'aurait menti ?"

 

Encore une fois, on vous a menti.

 

Une fois de plus, les contribuables seynois touchent du doigt la dure réalité de la gestion de l’équipe municipale en place qui ne sait plus comment s’y prendre pour « faire les poches « des contribuables.

 

Les parents d'élèves des écoles Martini, Anatole France, voire de l'école privée Ste Thérèse en ont fait l’amère constat avec la nouvelle tarification du parking municipal, dit le parking du service public, un parking soi-disant rendu « au peuple » par une gauche démagogue.

 

Les parents d’élèves ne demandent que un droit de stationnement limité en temps au Parking Martini pour déposer leurs enfants. Mais à cela Monsieur Mignoni répond, presque benoîtement, « que les parents auront tout loisir de faire les courses en ville ».

 

Mais Monsieur Mignoni, les parents d’élèves ont besoin d’aller travailler pour payer leurs impôts qui ne cessent d’augmenter à la seyne, ils n’ont pas le temps d’aller flâner et de compter fleurette à tous les passants.

 

Réveillez-vous donc Monsieur Mignoni le monde d’aujourd’hui est dur, très dur, et vous le rendez encore plus pénible avec votre mauvaise gestion.

 

Ceci étant dit, Lorsque j'étais Maire, j'avais décidé de déléguer cette activité au secteur privé (et donc à Q Park) pour deux raisons principales:

- les services municipaux ne sont pas des professionnels dans ce domaine, quoi qu'on en dise

- la ville n'avait pas (et n'a toujours pas) les moyens d'investir, de maintenir et de gérer de tels équipements, sans que le contribuable - et non l'utilisateur - n'en pâtisse.

 

Ainsi, j'avais négocié (hors contrat de Délégation de service public, c'est vrai) un tarif très préférentiel pour ces parents d'élèves. 10 euros, puis rapidement 20 euros par an, ce qui était acceptable...

 

Je lis dans notre quotidien Var Matin, de ce jour, que ce tarif, passerait à 150 € par an dès la rentrée, ce qui est inacceptable. Mais c'est sans doute le prix à payer pour pouvoir équilibrer comptablement cette activité, chose qui n'était plus notre affaire lorsque Q Park était aux commandes....

 

Rappelons pour la forme que ce parking aura coûté très cher aux seynois (plus de 7 millions sous la forme d'augmentation d'impôts), pour qu'il redevienne municipal. Sans compter la superbe friche des Esplageolles, en entrée de ville, à l'abandon, dont la vision est digne des plus belles stations balnéaires de la côte !

 

Puisque la mode est à "la lutte" et au "combat"pour obtenir raison des pouvoirs publics, je soumets aux parents d'élèves mécontents d'investir le hall de la mairie, le jour de la rentrée scolaire, et de n'en sortir que lorsque le Maire acceptera de revenir sur cette position tarifaire qui ne fera qu'étrangler un peu plus les seynois.

 

Et si cela n’est pas suffisant, il ne restera plus qu’à entamer un tour de la seyne , en bicyclette, pour obtenir le droit d’être entendu.

 

Eh oui, Marc Vuillemot, notre courageux cycliste de Maire : parfois la pente est raide. Et comme le disait il y a peu Richard Virenque, notre célèbre cycliste varois lorsqu'il était accusé de dopage : "on m'aurait menti ?"

 

Docteur Arthur Paecht

Ancien Maire de la seyne.

Conseiller municipal d’opposition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article