Arthur Paecht: Intervention au conseil municipal DSP Casino

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

Paecht

 

Monsieur le Maire,

Mes Chers Collègues,

 

 

Comme sans doute la plupart d’entre nous je ne suis pas un fanatique des jeux d’argent en général et des casinos en particulier. Mais quelque soient nos convictions individuelles il faut bien constater que le jeu existe sous des formes de plus en plus variées et il n’y a aucune raison que nous refusions des recettes qui peuvent être très importantes pour notre commune qui en a bien besoin.

 

Aussi, dès le début de notre mandat en 2002 nous avons enclenché un long et difficile processus afin que notre ville reçoive le label de station touristique et balnéaire. Cette démarche était loin d’être assurée de recevoir un avis favorable et Monsieur Dalmas, notre faisant fonction de Directeur General des Services, nous avait bien épaulé dans nos démarches et je voudrais au passage l’en remercier.

 

L’attribution de ce label a pour conséquence de voir la ville bénéficier d’une dotation touristique mais elle est aussi la condition sine qua none pour voir aboutir une demande de création par un délégataire ou un particulier d’un établissement de type casino de jeux bien que dans le passé plusieurs casinos étaient exploités dans la partie touristique communément désignée par l’appellation station de Tamaris Les Sablettes. Certains de nos prédécesseurs avaient espéré un classement détaché de cette station mais je crois savoir que cette demande n’a jamais été agrée.

 

Enfin en février 2008 nous avons de haute lutte obtenu ce classement en station touristique et balnéaire auquel plus personne ne croyait et nous avons ainsi grandement facilité votre tâche. Vous avez Monsieur le Maire continué dans la voie tracée et en ce qui me concerne je suis très satisfait. Comme quoi il ne faut surtout pas annuler ou bloquer les décisions des prédécesseurs et je ne bouderai pas mon plaisir en vous annonçant dès maintenant que nous allons voter favorablement votre projet de délibération afin que vous puissiez rapidement mener ce projet à terme.

 

Est-ce à dire que nous sommes d’accord à 100% avec votre projet ? Loin s’en faut !

 

1° S’agissant du cahier des charges de la DSP il est ce qu’il est et après tout j’affirme une fois de plus qu’il faut accepter que la majorité élue prenne ses responsabilités et les assume. Vous le faites et je ne veux surtout pas vous gêner en pinaillant sur tel ou tel aspect d’un paragraphe. C’est votre problème.

 

2° Concernant l’emplacement choisi il n’a pas nos préférences. Vous le mettez sur le site des Anciens Chantiers à la place du théâtre que vous avez malheureusement laissé partir à Toulon. Un pôle théâtral eut été beaucoup plus valorisant qu’un établissement de jeux, surtout en Centre Ville et à coup sûr aurait fait davantage pour la renommée de La Seyne dont la vocation culturelle aurait du être prioritaire. En revanche l’implantation dans la zone touristique balnéaire était conforme à notre histoire ainsi qu’à la vocation de ces quartiers de notre ville. Tant pis, encore une occasion perdue mais néanmoins, pour que vous puissiez faire aboutir le dossier nous voterons pour, malgré nos réticences.

 

3°Pour ce qui est du délégataire pouvez vous nous en dire un peu plus ? Est ce qu’il exploite d’autres établissements ? Vous

Pourriez peut-être nous le présenter un peu et je vous en remercie.

 

4° Juste une remarque sur l’aspect architectural ou tout au moins sur cette première esquisse qui va certainement encore évoluer. Vous indiquez que le bâtiment aura 5 étages au dessus du rez de chaussée. Je me souviens de vos critiques virulentes. Dites moi si aujourd’hui, parce que cette fois c’est votre projet, vous faites taire vos griefs où êtes vous enfin convaincus par notre vision de l’urbanisme ? En tout cas je ne suis pas choqué par ce parti pris réaliste mais au fait avez-vous réussi à convaincre Madame Cyrulnik ?

 

5° Enfin un dernier mot. Il ne faut pas croire que la partie est déjà gagnée. Il faudra maintenant convaincre le Ministère de l’Intérieur en son service des libertés publiques qui préparera le dossier pour la Commission Supérieure des Jeux. Vous aurez le droit d’accompagner le délégataire devant cette commission et il faudra être convaincant ! Comme l’Union fait la force et si vous le souhaitez, je suis prêt à vous accompagner et je ne peux pas dire plus.

 

Après ces quelques remarques je vous souhaite bonne chance pour ce projet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article