2010, l'odyssée de la Mer ?

Publié le par ARTHUR PAECHT

 

 

L’année 2010, on nous l’annonce et tout le monde s’en félicite déjà , devrait être exceptionnelle avec ses 47 escales prévues sur le môle d'armement.


Je le souhaite également, pour La Seyne-sur-mer, pour nos concitoyens et nos commerçants.


Alors, Dans un premier temps félicitations.


Félicitations à la Chambre de commerce et d’industrie du Var, concessionnaire du quai Nord, d’avoir eu la volonté de développer l’activité croisière au sein de la rade, à Toulon comme à La Seyne-sur-mer.


Dans un deuxième temps réjouissons nous que la Royal Carribean Cruise Line (RCCL) ait choisi notre « môle d’armement » pour ses escales.


Il est vrai que celui-ci possède tous les atouts pour accueillir ces « géants des mers ».


Remercions enfin, le site des anciens chantiers navals qui nous offre de nouveau la possibilité de nous projeter vers l’avenir.


C’est un véritable défi qui se présente aujourd’hui à nos portes, à nos quais devrais-je dire.


Un défi qu'il faut réussir, on n'a pas le droit de rater ce genre d’opportunité touristique et financière qui risque de ne plus se représenter à l'avenir.


L’équipe municipale actuelle devra pour cela construire enfin un projet concret et tout mettre en œuvre pour le réussir sur les quatre prochaines années.


Le temps passe si vite, déjà deux ans !!!


Si le projet municipal tarde à prendre corps, Marc Vuillemot quant à lui évoque timidement l’esquisse d’un concept pour notre ville, le développement du pôle mer.


Il nous l’a avoué lui-même, «c’est ce que je dis et répète, nous devons nous appuyer sur le passé pour construire l’avenir ». ( source var matin)


Je rejoins Marc Vuillemot pour sa belle formule, il est vrai qu'il a l'habitude des belles formules.


Pour ma part je l'avais déjà compris.


En effet, mon projet de 2001 à 2008, consistait avec mon équipe et la volonté des fonctionnaires municipaux à donner à notre ville les clefs d'un nouvel essor économique par la reconquête d'un tourisme de qualité et producteur de richesses.


Nous avons développé des projets structurants afin de capitaliser sur l'héritage des chantiers.


La reconversion du site des anciens chantiers navals était au coeur de mon mandat, 40 hectares à penser, après deux décennies d'abandon et d'irrésolution.


Au final, mon projet et celui de mon équipe s'est avéré être celui de l'avenir.

Avec ces escales nous le voyons bien, l'avenir se conjugue déjà au présent, nous souhaitions redynamiser la ville et son économie à travers le tourisme, Marc Vuillemot peut dès à présent en récolter les fruits.


Il me paraît toutefois important de faire un rappel, non exhaustif, de nos réalisations sur ces lieux qui permettent aujourd'hui d'espérer:

Le Parc de la Navale, espace paysager de 4 hectares, la rénovation du Cours Toussaint Merle, infrastructures hôtelières, la restauration du centre ancien, façades du port restaurées, cours Louis Blanc entièrement refait, la restauration du Pont Eiffel, Les trottoirs du quai Saturnin Fabre qui ont laissé la place à de grandes terrasses, la propreté de la ville, la sécurité par une police municipale renforcée, la vidéoprotection des lieux sensibles, la relance de l'immobilier, l'embellissement de la ville avec l'obtention de récompenses de la ville fleurie....


J'en oublie certainement, il y a eu tellement de réalisations sur l'ensemble de notre ville.


En ce qui concerne les projets abandonnés ou ceux en gestation interminable je ne m'éterniserai pas , à noter tout de même , le Pôle Théâtral et de conférence, les parkings ( qui vous le verrez manqueront cruellement au développement touristique) le port de plaisance, le bâtiment CPM........


La réalisation promise par l'équipe de Marc Vuillemot ? Le casino, « The Casino », qui malheureusement n'attirera pas les croisiéristes, les bateaux géants en possèdent déjà.


Mais ce projet aura au moins eu l'avantage de faire de cette équipe socialo-communiste l'équipe la plus ultra-libérale jamais connue sur le sol Seynois.


Nous avions prévu les outils nécessaires pour développer les commerces existants, pour en créer d'autres, des restaurants, des loisirs, des infrastructures pour accueillir les touristes et pour diversifier l'offre en direction de nos concitoyens.


Il y avait, il y a encore un tel potentiel à développer que l'équipe de Marc Vuillemot doit enfin se décider à sortir un véritable projet structurant et ne plus se contenter d'effets d'annonces, de saupoudrage et d'inauguration des réalisations de mon mandat.


Marc Vuillemot souhaite s'appuyer sur le passé des chantiers navals pour construire l'avenir.


Désolé, mon cher Marc, c'est déjà fait, je l'ai déjà fait.


Appuyez vous maintenant sur la période de 2001 à 2008 pour construire l'avenir de la Seyne-sur-Mer, il n'y a pas de honte à continuer ce qui était voué à réussir.


Dans le cas contraire, nous verrons vite les croisièristes se diriger à grande vitesse vers les autres communes mieux structurées et plus accueillantes.


Rien ne lie la RCCL ( Royal Carribean Cruise Line) à la Chambre de commerce, quant à celle-ci n'oublions pas qu'elle dispose de solutions de rechange de l'autre côté de la Rade.


Le théâtre a déjà pris le chemin de Toulon, il ne faudrait pas que les grandes unités navales en fassent autant.


La raison économique a ses raisons que nos édiles ne doivent pas prendre à la légère.

Commenter cet article